Les arômes pour cigarettes électroniques

Les arômes pour cigarettes électroniques :

 

Pourquoi et comment perçoit-on les odeurs et les goûts ?

  

L’être vivant est un grand mystère de complexité, il a été capable de développer des sens qui répondent à une chose précise : sa survie, la perception d’un danger, etc...

Mais aussi, les sens ont évolués vers d’autres applications : que ce soit le plaisir, ou autres sentiments que l’on éprouve.

L’humain possède 5 sens selon le savant Grec Aristote. Aujourd’hui la science nous dit que nous en possédons bien plus.
Les sens sont donc fondamentaux dans la vie.

Intéressons-nous aux sens du goût et de l’odorat qui sont proches mais ne sont pas pour autant la même chose.

Dans la vape, nous sollicitons majoritairement le sens du goût. Vaper un e-liquide revient à déposer des molécules lourdes et peu volatiles contrairement au sens olfactif où les molécules que nous sentons sont très volatiles et se composent dune très faible masse.. C’est donc complémentaire au sens olfactif, qui est purement faire passer des molécules légères au travers d’une sorte de peigne olfactif, qui piègera les odeurs traversant vos narines.

Dans un arôme que l’on vape, on retrouve avec précision le côté sucré ou d’autres types de saveurs que l’odorat ne peut percevoir précisément (sucré, salé, acide, amer, umami).

Tout cela grâce à de nombreux capteurs et bourgeons gustatifs. Les molécules vont être ensuite analysées par notre cerveau qui va, avec le temps, construire un schéma de sentiment : plaisir, sécurité ou même un sentiment d’insécurité, de dangers selon les odeurs ou les goûts que nous rencontrons.

Par notre vécu, on peut lier une odeur à un souvenir agréable ou cela peut même avoir une influence sur notre état d’âme. Tout cela se forge avec le temps et l’expérience de chacun, c’est très complexe et très personnel.

 

Un arôme, c'est quoi ?

  

Dénommé couramment un concentré, un arôme est une association des plusieurs molécules aromatiques plus ou moins complexes. La vanille par exemple est composée de plusieurs centaines de molécules.

Les molécules des arômes sont volatiles et peuvent se propager facilement dans l’air et arriver jusqu’à nos capteurs olfactifs.

Les arômes présent dans la nature ou créer par l'homme jouent un rôle important car ils permettent à un individu de reconnaître les choses, de créer un lien entre la vue et l’odorat. Le cerveau s’occupe du reste, il mémorise les odeurs afin que nos sens se développent chaque jour et même contextualiser une odeur par un souvenir, un moment passé ou autre.

  

Comment fabrique-t-on un arôme pour la cigarette électronique ?

 

Un arôme se trouve à l’état naturel mais il peut aussi être fabriqué ou reconstitué chimiquement.

Il y a plusieurs méthodes pour avoir un arôme :

Par infusion, évaporation, déshydratation, par des solvants.

Pour la vape, il faut que la technique utilisée soit saine car les vapoteurs devront inhaler ces molécules. On dit que l’arôme doit être de qualité alimentaire. C’est à dire que les molécules utilisées ne vont pas être les mêmes que les molécules utilisées pour les parfums d’ambiance que vous trouverez dans le commerce. Il ne faut pas oublier que quand on vape, on chauffe les molécules et qu’il ne faut pas que par la chauffe, les molécules se modifient chimiquement.

Il faudra donc s’assurer que les molécules ingérées ne soient pas toxiques.

Il existe des normes pour les arômes dédiés à la vape, ce qui constitue un cahier des charges à respecter lors de l’utilisation de ces derniers. De ce fait, les fabricants s’assurent que leurs arômes supportent la chauffe sans subir de dégradations qui pourraient se révéler dangereuses pour le vapoteur.

 

 

Un arôme pour cigarette électronique est-il dangereux ?

 

En théorie la réponse est non.

Encore, faut-il s’assurer que l’on achète ses arômes dans un pays qui possède des normes de qualité.

Il faut absolument respecter les dosages donnés par les fabricants quand on fait ses propres e-liquides. Si un arôme est donné pour une dilution à 10 %, ce n’est peut-être pas seulement pour effectuer un dosage correct de la saveur, mais aussi en fonction d’un seuil moléculaire qui ne doit pas être dépassé. Une concentration trop élevée d’une molécule peut réagir différemment à la chauffe ou dépasser un seuil critique.

Un arôme a été testé non toxique avec un seuil de dilution maximum. C’est pour cela qu’il ne faut jamais vaper un arôme seul ou sans dilution préalable.

Essayez également d’éviter d'ajouter des additifs car ils n’ont pas été testé, ni mélangé avec tel ou tel type d’arôme. Par exemple, éviter de sucrer vos liquides, car avec la chauffe, le sucre se transforme en caramel et des substances nouvelles peuvent être crées ou même conduire à une combustion qui sera toxique pour le coup.

Renseignez-vous sur les marques et fabricants d’arômes avant de les vaper.

Articles liés

DIY, DO IT YOURSELF - Comment fabriquer son e-liquide à la maison.

Explication du DIY, faire soi-même son e-liquide

Menu

Paramètres